Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Le théâtre de l'absurde met en scène des personnages enlisés dans l'attente ou la monotonie de l'existence, il privilégie les anti-héros, les êtres anonymes et sans épaisseur ni caractère bien défini. ?

Définitions des termes :
  • théâtre : Sens 1 Lieu ouvert ou fermé destiné à la représentation de spectacles. Sens 2 Art de la représentation d'oeuvres par des êtres humains. Sens 3 Genre littéraire comprenant les oeuvres écrites pour être jouées par des comédiens sur scène. Sens 4 Ensemble des pièces d'un auteur, d'un pays, d'une époque.
  • absurde : Ce qui n'a pas de sens (ni signification, ni direction), qui est aveugle, sans but.
  • scène : Au théâtre, le mot scène a deux sens. 1) C'est une partie d'un acte au cours de laquelle le plateau est occupé par les mêmes personnages. 2) C'est le plateau lui-même: l'espace où jouent les acteurs.
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • existence : Par opposition à néant: le fait d'être ou d'exister. Par opposition à essence: mode d'être de l'homme, en tant qu'il ne se laisse enfermer dans aucune essence ou nature déterminée.
  • héros : Personnage principal d'un roman ou d'une pièce de théâtre. Demi-dieu dans la mythologie grecque, homme exceptionnel divinisé à la suite de ses exploits magnifiques, le héros est devenu, en termes littéraires, un personnage qui, s'il ne se distingue pas par des actions grandioses, n'en demeure pas moins chargé d'une mission exceptionnelle : conduire l'action dans un récit, incarner les valeurs, les rêves, les mythes du lecteur, dont il va être l'exutoire.
  • sans : A l'exclusion de, exprime l'absence.
  • bien : Ce qui est avantageux ou utile à une fin donnée. Ce qui possède une valeur morale, ce qui est juste, honnête, louable. Souverain Bien : norme suprême de l'ordre éthique, que l'homme poursuit en vue de lui-même, et non en vue d'obtenir un autre bien. En économie, toute chose qui possède une valeur d'échange et qui est susceptible d'appropriation (exemple : biens de consommation).

Extrait du corrigé : Le manque d'épaisseur psychologique et la paralysie qui frappe les personnages de Ionesco dans La cantatrice chauve ou La leçon empêche ces deux attitudes : les personnages de la Cantatrice parlent par clichés, le professeur de La leçon répète indéfiniment le même crime sans pouvoir s'en empêcher.     _ Ionesco attaque ainsi une pensée et un langage conformiste : il dit dans Notes et contre-notes avoir écrit la Cantatrice en s'inspirant des sketchs d'un manuel, "l'anglais sans peine" :  il reprend mot à mot les phrases prononcées par Mr et Mrs Smith, qui imposent des vérités absolues ("mon nom est Smith ", considérations sur la ville et la campagne...).Le conformisme est révélé et dénoncé par les automatismes du langage,qui montrent l'impossibilité de communiquer : "derrière les clichés, l'homme se cache".   III. La possibilité de faire un théâtre de l'absurde en conservant des Personnages?   _ Abirached conclut son ouvrage sur une constatation de l'échec du théâtre de l'absurde : les auteurs suppléent au vide de leurs personnages en commentant leurs oeuvres et cherchent dans la mise en scène à contrôler le comédien (Beckett était très pointilleux sur la mise en scène). La tentative de détruire le personnage se solde par un échec, face à une double menace : celle de l'acteur, qui se cherche à travers le personnage, et celle de la tentative d'exhiber la théâtralité, en faisant parler le metteur en scène sur scène.   _ Pour Camus, le théâtre est le lieu de la confrontation d'idées; certains personnages sont ses portes -paroles, ils incarnent l'homme convaincu de l'absurde ("l'homme absurde"). Ils ont donc une réelle épaisseur.

Corrigé : Corrigé de 864 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le théâtre de l'absurde met en scène des personnages enlisés dans l'attente ou la monotonie de l'existence, il privilégie les anti-héros, les êtres anonymes et sans épaisseur ni caractère bien défini. ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :