Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : La poésie doit-elle être nécéssairement musicale ?

Définitions des termes :
  • Poésie : 1 Art de suggérer par des images, des sons, des rythmes et en général par l'emploi du vers, une connaissance des êtres et des choses qui ne saurait être ramenée aux idées claires qu'exprime la prose. La définition de la poésie varie suivant les écoles, mais deux éléments permanents peuvent être distingués : a) un langage différent de celui de la prose, ce qui a amené certains écrivains à considérer que la poésie n'exprime pas des idées essentiellement différentes de celles de la prose, mais en modifie l'expression en les rendant, grâce au vers, plus frappantes, plus nobles, plus spirituelles, etc.; en ce sens la poésie se limite à la rhétorique et à la versification : Exemple: la poésie des grands rhétoriqueurs, des postclassiques; b) une vision du monde, traduisible seulement par le langage poétique et qui donne une connaissance intuitive essentiellement différente de celle de la prose : dès lors la poésie est un instrument de connaissance qui exprime ce qui n'est pas concevable par la raison : la Pléiade la considère comme une « fureur » d'origine divine, les romantiques comme le langage du coeur, Baudelaire comme le moyen de déchiffrer les mystérieuses correspondances de l'Univers. En ce sens, la poésie dépasse la versification, si bien qu'on a pu qualifier de poétiques des oeuvres qui n'étaient pas en vers. 2 Par extension de cette conception, on appelle poésie tout ce qui dépasse la connaissance claire, tout ce qu'on sent plutôt qu'on ne le comprend : Exemple: la poésie du foyer, 3 Par opposition à poème (1), pièce en vers de peu d'étendue.
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.

Extrait du corrigé :   - On note une importance du rythme et de la rime dans la tradition poétique. La poésie est marquée par l'oralité et la musique de ses origines puisque la recherche de rythmes particuliers, comme l'utilisation des vers, et d'effets sonores, comme les rimes, avait une fonction mnémotechnique pour la transmission orale primitive. Poésie est placée à la fois sous l'égide d'Apollon (dieux des arts, jouant de la lyre et patron des Muses) et d'Orphée (symbolisant la musique avec sa flûte). Cette tradition du mètre et de la rime poétiques se retrouve des origines de la poésie jusqu'à nos jours.   - Certaines figures de style comme l'assonance ou l'allitération ainsi que la présence de refrain dans certaines poésie (ex : Le Pont Mirabeau d'Apollinaire) témoigne de cette musicalité de la poésie.   - Certains poètes font d'ailleurs de la musicalité la caractéristique première de la poésie avant même l'attachement aux mots : cf. L'Art Poétique de Verlaine qui prône, pour plus de musicalité, l'utilisation du vers impair « Plus vague et plus soluble dans l'air,/ Sans rien en lui qui pèse ou qui pose ». Toute la poésie de Verlaine est très axée sur les sonorités et les jeux de rythmes , par exemple, dans le recueil Romances sans Parole où comme le titre en témoigne, l'attachement aux mots est minime ( ex : le poème « Walcourt » qui a l'aspect d'un comptine) Un exemple poussé à l'extrême de la conception de la poésie comme musicale : les poèmes sonores d'Hausmann dans le cadre du mouvement avant-gardiste Dada. Il s'agit de créer un poème sonore, qui s'affranchit de l'intelligibilité courante des mots et qui par leur phonétisme, déclenche à une approche sensible.   III)               C'est la musicalité qui crée la poésie de certains textes prosaïques La musicalité s'affirme comme la composante première de la poésie car même dans des textes apparemment non poétiques, la poésie surgit grâce à elle.

Corrigé : Corrigé de 1407 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La poésie doit-elle être nécéssairement musicale ?" a obtenu la note de :

5.5 / 10

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :