Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : « Le personnage dramatique ne commence vraiment à vivre que sur scène. Les diverses interprétations qu'on peut en donner le modifient de façon sensible » de Maurice Desotes dans Les grands rôles du théatre de Racine en 1957. Je doit discuter cette affirmation en un développement organisé, s'appuyant sur des exemples précis tiré du corpus donné c'est à dire Phèdre de Racine, Hernani de Victor Hugo, En attendant Godot de Beckett et Le Roi se meurt de Ionesco.

Ione

Définitions des termes :
  • personnage : Individu qui joue un rôle plus ou moins important dans un récit. Le personnage est une notion difficile à cerner. Dans le roman traditionnel, il est assimilé à une personne : ses traits naissent de l'imagination d'un écrivain (personnage fictif, ex. : Meursault dans l'Étranger, d'Albert Camus) ou sont empruntés à l'histoire (personnage historique, ex. : Richelieu dans les Trois Mousquetaires, d'Alexandre Dumas). Souvent, il présente une nature mixte, lorsque l'auteur, s'inspirant d'un personnage ayant véritablement existé, romance plus ou moins consciemment les données de l'histoire à des fins dramatiques (ex. : d'Artagnan). Dans le roman moderne et contemporain, le personnage est devenu une conscience qui construit le récit à partir de sa propre expérience du monde. Le « il » du roman traditionnel a laissé place au « je qui est à la fois le narrateur et le personnage (ex. : Marcel dans A la recherche du temps perdu, de Marcel Proust). Dans une oeuvre, il n'est pas toujours aisé de distinguer le personnage principal des personnages secondaires. En effet, l'importance d'un personnage ne se mesure pas à ses fréquences d'apparition, mais à sa fonction dans le texte — c'est-à-dire à la mission qui lui revient dans la construction du récit. C'est ici que. la notion d'« actant », empruntée à l'analyse structurale du récit, peut être d'un grand secours.
  • Dramatique : Désigne tout ce que se réfère à l'action (drama > action) => on parle alors de l'intérêt dramatique d'une scène. Dramatique renvoie aussi à tout ce qui désigne le théâtre => les genres dramatiques. Attention dramatique ne veut pas dire tragique.
  • vraiment : Ce terme implique de prendre en compte qu'il s'agit d'interroger toute la profondeur de l'échange en ne se contentant pas d'une définition superficielle. Il va s'agir de définir l'échange dans ce qu'il a d'essentiel pour nous (on), c'est-à-dire les hommes.
  • vivre : Exister, être au monde.
  • scène : Au théâtre, le mot scène a deux sens. 1) C'est une partie d'un acte au cours de laquelle le plateau est occupé par les mêmes personnages. 2) C'est le plateau lui-même: l'espace où jouent les acteurs.
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • développement : Extension, progrès, croissance.
  • exemple : 1. Ce qui peut être imité en tant que modèle. 2. (Logique, math.) Cas particulier quelconque sur lequel on entend démontrer une proposition de portée générale. 3. Invalidation par contre-exemple : raisonnement qui consiste à réfuter une proposition universelle quelconque en exhibant un cas particulier qui ne la vérifie pas.
  • dire : Affirmer, soutenir, tenir pour vrai.

Extrait du corrigé : Le personnage est un actant dans le texte dramatique : il peut être sujet de l'action, objet, adjuvant ou opposant. Il semble donc que le texte dramatique soit indispensable pour donner une consistance au personnage. Les actions du personnages au cours de l'intrigue permettent aussi de renseigner sur sa psychologie. à étudier ici le rôle actanciel de Cyrano déterminé par le texte dramatique de Rostand (évoquer le statut à la fois de sujet et d'adjuvant de Cyrano + montrer aussi la richesse du texte dramatique de Rostanc qui le rend difficile à la représentation afin d'expliquer que dans le cas de cette pièce, le personnage vit avant la scène, dans le texte même)   3)                           Les limites du texte dramatique dans sa capacité à « faire vivre » un personnage   Dans le texte dramatique, le personnage n'est pas « visible », on ne peut le voir en chair et en os, il ne « vit » donc pas véritablement à le personnage présenté dans le texte dramatique se réduit souvent à un « type », à un personnage en puissance ayant besoin d'être actualisé, c'est-à-dire d'être incarné.   Ex : Les personnages des pièces de Molière, qui peuvent souvent se réduire à des types tels le jeune premier, le barbon, le valet de comédie, etc...   II)            L'apport de la représentation dans la construction du personnage   1)                           Elle permet l'incarnation et la particularisation du personnage   La représentation scénique permet d'incarner un personnage, de le présenter comme un être singulier. Le choix du comédien est donc ici très important pour le metteur en scène, selon l'interprétation qu'il veut donner du personnage textuel. La conception du comédien a connu une évolution vers davantage de liberté par rapport au personnage textuel : auparavant conçu comme support du personnage à qui il prête son physique, il était tenu de respecter "le caractère" de ce personnage. Les tendances nouvelles font que le comédien n'est plus tenu d'effacer sa propre personnalité : il peut interpréter plus librement le rôle dans le cadre d'une mise en scène devenue l'objet d'une importante activité de recherche et de création   à possibilité ici d'évoquer l'impact qu'a eu Gérard Depardieu sur la représentation de Cyrano : il s'est imposé aujourd'hui comme le visage de Cyrano   2)                           Elle assure une actualisation temporelle, contextuelle ou spatiale à pérennité et universalité du personnage dramatique   L'interprétation du personnage lors de la représentation sur scène d'une pièce permet de faire vivre différemment le personnage afin qu'il s'adapte à différents lieux ou différentes époques. Les metteurs en scène et les comédiens peuvent ainsi opérer à une actualisation temporelle ou spatiale d'une pièce ou d'un personnage. Ex : ·                          La mise en scène du Tartuffe de Molière par Jouvet : Jouvet a renouvelé Tartuffe avec une conception du personnage totalement opposée à celle de Molière.

Corrigé : Corrigé de 1516 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " « Le personnage dramatique ne commence vraiment à vivre que sur scène. Les diverses interprétations qu'on peut en donner le modifient de façon sensible » de Maurice Desotes dans Les grands rôles du théatre de Racine en 1957. Je doit discuter cette affirmation en un développement organisé, s'appuyant sur des exemples précis tiré du corpus donné c'est à dire Phèdre de Racine, Hernani de Victor Hugo, En attendant Godot de Beckett et Le Roi se meurt de Ionesco." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Les derniers sujets consultés :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :