Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Vous êtes l'un des hôtes de Madame de Châtelet qui organise un salon littéraire dans son château de Cirey en Lorraine. Des philosophes, des hommes de science et de lettres sont invités. Vous assistez, fasciné à la discussion entre Voltaire et un autre philosophe. Voltaire présente son projet de conte philosophique. Il argumente en faveur de la fantaisie et évoque la nécessité du voyage et de l'exotisme pour susciter la réflexion chez son lecteur. L'autre philosophe défend, quant à lui, une argumentation plus directe. Vous rapporterez leur échange sous la forme d'un dialogue philosophique polémique. Vous pourrez insérer de courts passages narratifs.

Définitions des termes :
  • littéraire : Qui à rapport avec la littérature, les lettres.
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • homme : Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des homini­dés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »). Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le juste que la nature l'aurait pourvu du langage.
  • science : Ensemble des connaissances portant sur le donné, permettant la prévision et l'action efficace. Corps de connaissances constituées, articulées par déduction logique et susceptibles d'être vérifiées par l'expérience.
  • discussion : Échange d'idées sous la forme d'une conversation animée. Exercice scolaire consistant à débattre d'une idée par écrit. L'esprit critique est le principe conducteur de la discussion. Toutefois, l'examen d'une idée par une conscience critique ne doit pas produire une suite inorganisée de remarques, mais, au contraire, une argumentation structurée dans laquelle les objections ont un rôle dynamique et permettent de construire une réflexion solide, étayée d'exemples bien choisis.
  • voltaire : Polémiste et homme de tolérance, Voltaire s'est opposé avec ironie à la monarchie absolue, aux religions établies et au dogmatisme métaphysique. Il admit pourtant la monarchie contrôlée par la raison et l'existence d'un Dieu «architecte du monde».
  • autrui : Un autre homme, une autre personne. En philosophie, "autrui" est ce qui est différent de moi et que l'appréhende par ma subjectivité. L'homme est ce que j'ai en commun avec les autres, tandis qu' "autrui" est ce qui me différencie des autres, ce que je ne peux connaître totalement, à cause de ma subjectivité.
  • philosophie : La philosophie, selon Pythagore, auquel remonte le mot, ce n'est pas la sophia elle-même, science et sagesse à la fois, c'est seulement le désir, la recherche, l'amour (philo) de cette sophia. Seul le fanatique ou l'ignorance se veut propriétaire d'une certitude. Le philosophe est seulement le pèlerin de la vérité. Aujourd'hui, où la science constitue tout notre savoir et la technique, tout notre pouvoir, la philosophie apparaît comme une discipline réflexive. A partir du savoir scientifique, la visée philosophique se révèle comme réflexion critique sur les fondements de ce savoir. A partir du pouvoir technique, la sagesse, au sens moderne se présente comme une réflexion critique sur les conditions de ce pouvoir.
  • conte : Récit court qui se distingue du roman et de la nouvelle. Il cherche à sortir de la réalité par le merveilleux; (Exemple: les Contes des Mille et une nuits, les Contes de Perrault), par le fantastique (Exemple: les Contes d'Hoffmann), Ou simplement par la stylisation (Exemple: les Contes de La Fontaine, de Voltaire) des héros ramenés à un trait caricatural ou symbolique. A la différence de la nouvelle, le conte entasse une très grande quantité d'aventures, s'étend dans le temps et dans l'espace, mais il demeure plus court que le roman parce qu'il schématise les événements et les ramène à leur signification symbolique sans chercher, par l'abondance des détails, à les faire exister réellement pour le lecteur. Le personnage du conte est lui aussi schématisé : il ne nous intéresse pas en tant qu'être existant individuellement, mais plutôt eh tant que symbole philosophique, image morale ou marionnette comique. Le charme du conte vient surtout de l'intrigue et de son sens philosophique et moral.
  • nécessité : Caractère de ce qui ne peut pas ne pas être. Une proposition est nécessaire quand elle est rigoureusement démontrée, qu'on ne peut la refuser; synonyme: apodictique; contraire: contingent.
  • échange : Du latin excambiare, « échanger », «troquer» (de cambiare, «changer »). En droit, contrat par lequel deux parties se donnent respectivement une chose pour une autre. En économie, transfert réciproque de biens ou de services, soit directement (troc), soit indirectement (par l'intermédiaire de la monnaie).
  • dialogue : Chez Platon, forme de recherche philosophique de la vérité. Dans la pensée contemporaine, communication des consciences. En politique, effort de conciliation par la discussion. Dans tous les cas, respect de l'autre.
  • polémique : Débat d'idées fondé sur un désaccord. Discussion violente et passionnée, la polémique prend quelquefois le visage d'un règlement de comptes. Utilisant souvent la satire comme forme d'expression, elle cherche à terrasser l'adversaire par des arguments qui, dans le meilleur des cas, font appel à la raison et au droit, et qui, dans le pire des cas, ne traduisent que passions et préjugés. Dans le domaine littéraire, les polémiques sont fréquentes ; elles expriment des désaccords sur une théorie, une oeuvre, un auteur, une idéologie... Une des plus célèbres polémiques de l'histoire littéraire est celle qui, au XVIIIe siècle, opposa Voltaire à Rousseau et qui se termina par une brouille définitive. La polémique a ses formes d'expression : le conte philosophique (ex. : Candide ou l'Optimisme, Voltaire, 1759), le pamphlet (ex. : A l'agité du bocal, Louis-Ferdinand Céline, 1948), la comédie (ex. : Tartuffe, Molière, 1664), la lettre (ex. : lettre du 30 août 1755 de Voltaire à Rousseau).

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " Vous êtes l'un des hôtes de Madame de Châtelet qui organise un salon littéraire dans son château de Cirey en Lorraine. Des philosophes, des hommes de science et de lettres sont invités. Vous assistez, fasciné à la discussion entre Voltaire et un autre philosophe. Voltaire présente son projet de conte philosophique. Il argumente en faveur de la fantaisie et évoque la nécessité du voyage et de l'exotisme pour susciter la réflexion chez son lecteur. L'autre philosophe défend, quant à lui, une argumentation plus directe. Vous rapporterez leur échange sous la forme d'un dialogue philosophique polémique. Vous pourrez insérer de courts passages narratifs." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :