Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : GUILLOUX, Louis

Extrait du corrigé : Seul romancier français à qui la plupart des critiques et des spécialistes aient reconnu la dimension des écrivains russes, Louis Guilloux est né le 15 janvier 1899 à Saint-Brieuc (dans les Côtes d’Armor, alors dites Côtes du Nord). Son père, socialiste convaincu, était cordonnier. Tout un milieu, une origine qui ont marqué à jamais ce jeune boursier du lycée de Saint-Brieuc qui débarque à Paris en 1918 et entre à l’Intransigeant. Antifasciste militant, journaliste littéraire, il partage sa vie entre la Bretagne et le 6e arrondissement de Paris. Il promène sa silhouette chétive, son regard immense et enfantin, sa pipe dans le quartier de la rue du Dragon où il a toujours habité. En 1927, il publie son premier roman La Maison du Peuple puis en 1931 Compagnons. En 1935 sort à la N.R.F son chef-d’œuvre, Le Sang noir (adapté au théâtre sous le titre de Cripure, en 1967, par Marcel Maréchal). Le Sang noir se situe pendant la Première Guerre mondiale, à l’arrière. C’est la vie quotidienne, désespérée et rebelle d’un professeur de philo au lycée, Cripure. Désespoir des jeunes gens promis à la boucherie de la guerre, grisaille de la pluie d’hiver, bêtise des notables, le Sang noir est le roman des humiliés et de leur colère. A l’époque de sa publication, Louis Guilloux milite activement pour les républicains espagnols, fait partie d’un voyage d’intellectuels emmenés à Moscou par Gide. Avec la guerre, il se replie en Bretagne et vient moins à Paris. Il publie un livre en 1942, Le Pain des Rêves. En revanche, il continue comme il fait depuis 1921, à tenir ses Carnets, courtes et lucides chroniques de sa vie quotidienne, de ses rencontres et de sa vision du monde. L’ensemble a été publié, et la lecture représente un remarquable tableau de la vie littéraire, du quotidien provincial et parisien de 1921 à la fin des années 70, y compris la période de la guerre. En 1948 sort Le Jeu de Patience, roman historique qui remporte le prix Renaudot puis en 1960 Les Batailles perdues et enfin en 1967 La Confrontation, récit des dernières semaines d’un ouvrier où l’on retrouve des accents à la Tolstoï. En 1973, l’Académie française lui remet son grand Prix.

Corrigé : 	GUILLOUX, Louis Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet " GUILLOUX, Louis" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :