Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : L'EXISTENTIALISME ET L'ABSURDE

L+ABS

Définitions des termes :
  • existentialisme : Doctrine philosophique selon laquelle l'existence de l'homme précède son essence, d'après la célèbre phrase de Jean-Paul Sartre. Commentaire Cette philosophie privilégie un angle de vue où l'homme est saisi dans sa réalité concrète et dans son individualité. L'homme au départ n'est que néant, son existence est « absurde », dénuée de sens. Ce sont ses choix qui le font « être », qui le font devenir un être raisonnable, qui donnent à sa vie un sens : d'où le nécessaire et libre engagement auquel il est condamné. De ce fait l'homme est partagé entre l'angoisse de son néant originel et l'incertitude de ses choix de vie. Cette philosophie a influencé largement la littérature de l'après-guerre, l'oeuvre de Camus par exemple.
  • absurde : Ce qui n'a pas de sens (ni signification, ni direction), qui est aveugle, sans but.

Extrait du corrigé : L'après-guerre a été marqué par les oeuvres et les fortes personnalités de Sartre et Camus, arbitrairement associés pour un temps sous l'étiquette d'existentialisme qui traduisait un climat philosophique, politique et littéraire nouveau plus que les choix d'un groupe homogène. Limitée au cadre d'une génération, cette tendance a connu un retentissement considérable parce qu'elle s'est exprimée à travers des formes littéraires classiques accessibles à un vaste public en quête de maîtres à penser. I. LE SENTIMENT DE L'EXISTENCE ET L'ABSURDE • A l'origine, influence des philosophies de l'existence de Kierkegaard, Heidegger et Husserl qui montrent l'homme en proie à l'angoisse et à la conscience malheureuse par ta découverte brutale d'une existence irréductible à tout principe rationnel. • Ce sentiment du néant, de l'absurde, entrevu par Malraux, Céline et Kafka, est décrit par Sartre dans La Nausée (1938) et Le Mur (1939) et par Camus dans L'Étranger (1942), Le Mythe de Sisyphe (1943) et Caligula (1944). On y retrouve des points communs : expression, sans pathétique, du désespoir devant une vie inutile, solitude de héros dépourvus de toute espérance morale et religieuse qui ne participent ni à la société dont ils dénoncent l'absurdité, ni à l'histoire qu'ils ne prennent pas en considération. Mais Sartre et Camus, confrontés à la guerre et à l'occupation, apportent à ce sentiment des réponses et des attitudes différentes qu'ils font connaître par le biais d'essais, de romans ou d'oeuvres dramatiques.

Corrigé : 	L'EXISTENTIALISME ET L'ABSURDE Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet " L'EXISTENTIALISME ET L'ABSURDE" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :