Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Écrivez un apologue en prose ayant pour morale la phrase de Cioran : La misère n'est pas un état transitoire : elle coïncide avec la certitude que, quoi qu'il arrive, vous n'aurez jamais rien, que vous êtes né en deçà du circuit des biens, que vous devez combattre pour respirer, qu'il faut conquérir jusqu'à l'air, jusqu'à l'espoir, jusqu'au sommeil.

Définitions des termes :
  • apologue : Récit court et plaisant porteur d'un message, d'une morale. Candide et L’Ingénu de Voltaire sont des apologues. Les Fables de La Fontaine sont également des apologues.
  • prose : Forme d'expression qui s'oppose à la poésie par le fait qu'elle n'est pas soumise aux lois d'un rythme régulier, qu'elle utilise beaucoup moins les images, se rapproche davantage du langage parlé et, par sa souplesse, permet une analyse intellectuelle plus poussée. Une prose poétique est une prose qui se rapproche de la poésie par l'abondance des images et la recherche d'un certain rythme. Les traités de rhétorique distinguent : a) la prose narrative (histoire, roman) ; b) la prose démonstrative ; prose oratoire (éloquence) et prose didactique (traités, dialogues, lettres).
  • morale : Ensemble des règles de conduite -concernant les actions permises ou défendues- tenues pour universellement et inconditionnellement valables.
  • état-providence : Ceux qui critiquent l'Etat-Providence semblent lui reprocher d'être providentiel. Pourquoi cela serait-il une tare ? S'il ne faut pas, évidement tout attendre de l'Etat, et en particulier sa subsistance, il est légitime que son rôle soit de veiller à ce que règnent une certaine justice et une certaine humanité dans les rapports sociaux.
  • avec : En compagnie de, en présence de.
  • certitude : Etat de l'esprit qui tient, sans réserve, pour vrai ce qu'il juge. Caractère d'une vérité indubitable.
  • rien : Le néant, l'absence, la nullité.
  • combattre : S'opposer à, lutter contre quelque chose ou quelqu'un.
  • faut-il : "Faut-il ?" est une question qui peut se poser à deux niveaux et donner lieu à un plan en deux parties : 1) la nécessité physique/matérielle/naturelle/économique/sociale, c'est-à-dire la contrainte des choses. 2) l'obligation morale, le devoir, c'est-à-dire l'impératif de la raison pratique.
  • espoir : Sentiment lié à l'attente d'un événement heureux ou supposé tel, dans la mesure toutefois où sa réalisation n'est pas assurée, mais douteuse. S'oppose ainsi à la crainte et à la certitude. Sentiment de foi, de confiance, dans la réalisation d'un événement heureux. En ce sens, s'oppose au désespoir.

Extrait du corrigé : Écrivez un apologue en prose ayant pour morale la phrase de Cioran : La misère n'est pas un état transitoire : elle coïncide avec la certitude que, quoi qu'il arrive, vous n'aurez jamais rien, que vous êtes né en deçà du circuit des biens, que vous devez combattre pour respirer, qu'il faut conquérir jusqu'à l'air, jusqu'à l'espoir, jusqu'au sommeil.         Examen du sujet   Le sujet est un sujet d'invention, combinant une contrainte formelle avec une contrainte thématique.   La contrainte formelle est la suivante : il s'agit d'écrire un apologue. Au sens étroit, l'apologue est un court récit à visée morale. En un sens plus large, le mot s'applique à toute fiction à visée argumentative. Il ne s'agit donc pas d'un genre littéraire aux frontières fixes, mais d'une forme en mouvement, qui inclut, la fable, le conte, la parabole, l'utopie, voire le roman à thèse. Pour le travail demandé, il faudra s'en tenir au sens étroit, c'est-à-dire produire un texte répondant aux exigences suivantes : être un récit - donc un texte de fiction, bref, complet et cohérent - et avoir pour morale la phrase de Cioran donnée dans le sujet. Cela signifie qu'il va falloir mettre en scène une histoire permettant d'aboutir à la phrase de Cioran qui servira de « morale » : cette phrase figurera donc en toute fin du texte et constituera à la fois sa conclusion, son essence et sa chute.   Pour utiliser à bon escient cette phrase de Cioran comme morale de l'apologue, il faut l'examiner de près. Sa thèse est que « la misère n'est pas un état transitoire ».

Corrigé : Corrigé de 855 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Écrivez un apologue en prose ayant pour morale la phrase de Cioran : La misère n'est pas un état transitoire : elle coïncide avec la certitude que, quoi qu'il arrive, vous n'aurez jamais rien, que vous êtes né en deçà du circuit des biens, que vous devez combattre pour respirer, qu'il faut conquérir jusqu'à l'air, jusqu'à l'espoir, jusqu'au sommeil." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :