Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Les contes de fées contiennent-ils une vérité ?

Définitions des termes :
  • conte : Récit court qui se distingue du roman et de la nouvelle. Il cherche à sortir de la réalité par le merveilleux; (Exemple: les Contes des Mille et une nuits, les Contes de Perrault), par le fantastique (Exemple: les Contes d'Hoffmann), Ou simplement par la stylisation (Exemple: les Contes de La Fontaine, de Voltaire) des héros ramenés à un trait caricatural ou symbolique. A la différence de la nouvelle, le conte entasse une très grande quantité d'aventures, s'étend dans le temps et dans l'espace, mais il demeure plus court que le roman parce qu'il schématise les événements et les ramène à leur signification symbolique sans chercher, par l'abondance des détails, à les faire exister réellement pour le lecteur. Le personnage du conte est lui aussi schématisé : il ne nous intéresse pas en tant qu'être existant individuellement, mais plutôt eh tant que symbole philosophique, image morale ou marionnette comique. Le charme du conte vient surtout de l'intrigue et de son sens philosophique et moral.
  • vérité : Qui est conforme à ce qui est, à la réalité.

Extrait du corrigé :   2)      Le conte de fée : une structure rigide et irréelle   Le conte merveilleux est composé selon uns structure assez rigide comportant un schéma invariable ( cf. la définition de Vladimir Propp mentionnée en introduction). Son dénouement nécessairement heureux le distingue des aléas de la vie réelle et témoigne de sa non conformité avec ce qui est. De plus, comme son nom l'indique le conte merveilleux est composé d'éléments faisant référence à un univers merveilleux, totalement irréel et imaginaire, permettant l'évasion du lecteur loin de ses problèmes quotidiens. Les formules traditionnelles " Il était une fois... ", " Au temps jadis... ", placent le conte dans un passé imprécis, aux contours mal définis, hors du temps vécu, du temps historique. Ex : La présence très fréquente des fées qui donnent au genre son nom : Les fées, La belle au bois dormant ( les marraines de la princesse sont 7 fées), etc... NB : Le merveilleux transparaît notamment dans les tenues vestimentaires des fées, chargées de "paillettes", rubis et saphirs ainsi que dans l'éternelle baguette dont elles ne sauraient se séparer.         II)           Les contes de fées : moyen de révélation d'une vérité sociale et morale Les contes merveilleux appartiennent néanmoins au genre de l'apologue, récit, souvent allégorique, en vers ou en prose ayant une fonction démonstrative et une visée argumentative et renfermant des enseignements dont le lecteur tire une morale pratique. Le conte de fées peut donc être en conformité avec la réalité et contenir une vérité pratique ancrée dans une époque et une société.   1)      révélation d'une vérité morale   Les contes merveilleux contiennent souvent une leçon appelée parfois morale, révélant une vérité pratique. Cette « morale » est notamment très précieuse pour le public enfantin.

Corrigé : Corrigé de 1749 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Les contes de fées contiennent-ils une vérité ?" a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :