Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Attendez-vous de la poésie qu'elle vous fasse voyager, découvrir autre chose que l'univers qui vous entoure au quotidien ?

Définitions des termes :
  • Poésie : 1 Art de suggérer par des images, des sons, des rythmes et en général par l'emploi du vers, une connaissance des êtres et des choses qui ne saurait être ramenée aux idées claires qu'exprime la prose. La définition de la poésie varie suivant les écoles, mais deux éléments permanents peuvent être distingués : a) un langage différent de celui de la prose, ce qui a amené certains écrivains à considérer que la poésie n'exprime pas des idées essentiellement différentes de celles de la prose, mais en modifie l'expression en les rendant, grâce au vers, plus frappantes, plus nobles, plus spirituelles, etc.; en ce sens la poésie se limite à la rhétorique et à la versification : Exemple: la poésie des grands rhétoriqueurs, des postclassiques; b) une vision du monde, traduisible seulement par le langage poétique et qui donne une connaissance intuitive essentiellement différente de celle de la prose : dès lors la poésie est un instrument de connaissance qui exprime ce qui n'est pas concevable par la raison : la Pléiade la considère comme une « fureur » d'origine divine, les romantiques comme le langage du coeur, Baudelaire comme le moyen de déchiffrer les mystérieuses correspondances de l'Univers. En ce sens, la poésie dépasse la versification, si bien qu'on a pu qualifier de poétiques des oeuvres qui n'étaient pas en vers. 2 Par extension de cette conception, on appelle poésie tout ce qui dépasse la connaissance claire, tout ce qu'on sent plutôt qu'on ne le comprend : Exemple: la poésie du foyer, 3 Par opposition à poème (1), pièce en vers de peu d'étendue.
  • autrui : Un autre homme, une autre personne. En philosophie, "autrui" est ce qui est différent de moi et que l'appréhende par ma subjectivité. L'homme est ce que j'ai en commun avec les autres, tandis qu' "autrui" est ce qui me différencie des autres, ce que je ne peux connaître totalement, à cause de ma subjectivité.
  • chose : 1. Désigne la réalité (res en latin : chose) en gén. ; cf. DESCARTES : « chose pensante » (âme), « chose étendue » (matière). 2. Désigne la réalité, envisagée comme déterminée et statique, existant hors de la représentation ; en ce sens, KANT utilise l'expression « chose en soi ». 3. (Par ext.) À partir du sens 2, désigne la réalité inanimée, hors de son rapport à la pensée (le monde des choses). Rem. : la chose se distingue de l'objet en ce que ce dernier est construit ; cela n'implique pas que la chose soit chose en soi ; ce qui est chose se constitue comme ce qui est maniable, ce qui est disponible ; autrement dit, l'objet se réfère à la pensée, la chose à l'action ; le monde des choses, c'est le monde qui se détermine dans la pratique, et y résiste ; à partir du sens 3, le réaliste confond volontiers la chose et l'objet (cf. DURKHEIM : « Il faut considérer les faits sociaux comme des choses »). 4. Chosisme : attitude qui consiste à considérer la réalité comme une chose au sens 2.
  • univers : Le mot dérive du latin universus, qui signifie "tout entier". Lorsqu'il désigne les planètes, les étoiles, les galaxies, l'étendue cosmique, il prend une majuscule. Il s'agit de bien distinguer ce sens astronomique du sens usuel. Parler d'une vérité "universelle" ne signifie pas que l'on se réfère à l'infini cosmique. Universel, en ce sens, désigne ce qui est vrai pour toute l'humanité.

Extrait du corrigé : Le deuxième volet du sujet évoque une découverte d'autre chose que l'univers qui nous entoure au quotidien. On pourra poser, en effet, que la lecture de la poésie peut être comprise comme une exploration imaginaire, comme une découverte de manières de penser, de sentir, de voir le monde qui ne nous sont pas propres mais que nous avons plaisir à voir à l'oeuvre. Lire les poèmes de Senghor, par exemple, c'est découvrir des images de l'Afrique. L'argumentation de cette première partie se trouve limitée par le fait qu'elle ne pose pas la question de l'essence de la poésie : c'est cette question que la seconde partie va prendre en charge.     Poésie, art du langage et expression de soi   Les poètes ne définissent jamais leur art comme un moyen de divertir ou de faire découvrir aux lecteurs des choses dont ils ne sont pas coutumiers : cela pose problème, car le lecteur ne peut alors pas s'empêcher de penser qu'il manque quelque chose s'il réduit la poésie à un moyen de divertissement et de découverte. Les poètes insistent sur le fait qu'ils jouent sur la langue, qu'ils font de l'art avec les mots comme matériaux : de la Défense et illustration de la langue française de Du Bellay à l'Oulipo de Queneau, la langue apparaît comme un matériau et un souci essentiels pour les poètes ; ne pas prendre en compte cela, c'est manquer sans doute une large part de l'essence de l'art poétique. D'autre part, le matériau thématique travaillé par les poètes ne se réduit que difficilement à un matériau de divertissement. Si l'on prend l'exemple des poètes du XIXè siècle, Baudelaire, Nerval, Rimbaud, cherchent bien plus à saisir des singularités de la vie et du psychisme qu'à peindre des tableaux divertissants et instructifs pour leurs lecteurs. Il faut donc requalifier la notion de « voyage » proposée par le sujet, si l'on veut lui conserver une pertinence.   Le voyage proposé par la poésie n'est pas un voyage de découverte divertissant mais un voyage intérieur   Si la poésie fait voyager son lecteur, c'est à un voyage intérieur qu'elle le convie, bien plus qu'à un voyage divertissant qui lui fera découvrir autre chose que ce qu'il a l'habitude de voir.

Corrigé : Corrigé de 1304 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Attendez-vous de la poésie qu'elle vous fasse voyager, découvrir autre chose que l'univers qui vous entoure au quotidien ?" a obtenu la note de :

5.3 / 10

Sujets connexes :
Les derniers sujets consultés :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :