Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Ronsard: « Doux desdains, douce amour d'artifice cachée… »

Extrait étudié : Ronsard « Doux desdains, douce amour d'artifice cachée… » "Doux desdains, douce amour d'artifice cachée, Doux courroux enfantin, qui ne garde son cœur, Doux d'endurer passer un long temps en longueur, Sans me voir, sans m'escrire, et faire la faschee : Douce amitié souvent perdue et recherchée, Doux de tenir d'entrée une douce rigueur, Et sans me saluer, me tuer de langueur, Et feindre qu'autre part on est bien empeschee : Doux entre le despit et entre l'amitié, Dissimulant beaucoup, ne parler qu'à moitié. Mais m'appeler volage et prompt de fantasie, Craindre ma conscience, et douter de ma foy, M'est un reproche amer, qu'à grand tort je reçoy : Car douter de ma foy c'est crime d'hérésie."
Extrait du commentaires :   « Le grand mérite des poètes de la Pléiade est celui de ramener le genre à sa pureté lyrique et à son sérieux spirituel » : c'est en ces termes que L.Zilli fait l'éloge du sonnet tel qu'il a été renouvelé par les poètes de la Péliade, dont Ronsard. En effet, ce dernier s'est emparé d'un genre illustre au XVe siècle par Pétrarque, genre traditionnellement dévoué au thème de l'amour. Mais si le sonnet a eu tendance à devenir une forme artificielle, et peut-être creuse, en ceci qu'elle enfermait systématiquement le requit d'une passion deceptive dans la structure figée d'un quatrain et d'un sizain, Ronsard a quant a lui renouvelé le genre par son exigence formelle, d'une part, mais aussi sa richesse d'invention. Car si ce sonnet n'est pas sans présenter une variation sur un thème pour le moins traditionnel de la poésie occidentale, et, nous l'avons vu, du genre du sonnet lui-même, il n'en reste pas moins qu'il s'illustre par sa richesse d'invention autant que par son extrême rigueur dans l'emploi d'une forme a ce point codifiée qu'elle a quelque chose de sphérique. La question au centre de notre travail sera donc de déterminera comment Ronsard dépeinte une passion amoureuse paradoxale dans un cadre formel extrêmement rigoureux ? Si dans un premier temps nous pouvons étudier la forme du poème, en montrant qu'il s'agit d'un sonnet parfaitement régulier obéissante a toutes les contraintes du genre, nous verrons ensuite que ce poème exprime une passion paradoxale pour une femme aimée, avant de voir dans quelle mesure l'épreuve amoureuse conduit a une sacralisation de l'objet de la flamme du poète.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Ronsard: « Doux desdains, douce amour d'artifice cachée… »" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :