Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Lettre XXVIII - HUGO - Le Rhin

Lettre XXVIII - HUGO - Le Rhin

Extrait étudié : Le chemin qui mène à Heidelberg passe devant les ruines. Au moment où j'y arrivais, la lune, voilée par des nuages diffus et entourée d'un immense halo, jetait une clarté lugubre sur ce magnifique amas d'écroulements. Au delà du fossé, à trente pas de moi, au milieu d'une vaste broussaille, la tour fendue, dont je voyais l'intérieur, m'apparaissait comme une énorme tête de mort. Je distinguais les fosses nasales, la voûte du palais, la double arcade sourcilière, le creux profond et terrible des yeux éteints. Le gros pilier central avec son chapiteau était la racine du nez. Des cloisons déchirées faisaient les cartilages. En bas, sur la pente du ravin, les saillies du pan de mur tombé figuraient affreusement la mâchoire. Je n'ai de ma vie rien vu de plus mélancolique que cette grande tête de mort posée sur ce grand néant qui s'appelle le château des palatins... Lettre XXVIII - HUGO - Le Rhin
Extrait du commentaires :

Depuis la seconde moitié du xviiie siècle surtout, comme en témoigne un texte célèbre de Diderot, les ruines exercent sur le poète une fascination certaine. C'est l'époque aussi où l'on redécouvre l'Histoire, où l'on exhume, par exemple, la ville de Pompéi. Un demi-siècle plus tard, le goût des mines est toujours aussi intense : témoignages du passé, elles sont aussi sublimement belles ; mais plus que celles de l'antiquité gréco-latine, ce sont les mines médiévales qui captent d'abord l'attention de nouvelle génération. Se promenant ainsi au bord du Rhin, Victor Hugo, en 1840, est touché par la grandeur majestueuse - et « lugubre » - des mines du château de Heidelberg : c'est cette expérience, cette vision plutôt, qu'il relate dans la lettre XXVIII du Rhin censée être écrite à son ami Louis Boulanger. La lettre est d'abord fidèle relation de voyage ; elle est aussi, naturellement, écrite par un poète, une transfiguration de la réalité, création d'un climat de grandeur où jouent les ombres et les lumières. Elle est enfin, au-delà d'une simple description poétique, l'œuvre d'un visionnaire qui nous fait entrer dans un monde fantastique.

Lettre XXVIII - HUGO - Le Rhin Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Lettre XXVIII - HUGO - Le Rhin" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :