Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Jean-Michel Ribes, Monologues, bilogues, trilogues (1997), Actes Sud-Papiers.

Extrait étudié : Jean-Michel Ribes, Monologues, bilogues, trilogues (1997), Actes Sud-Papiers. Ca fait peur, non? Si, ça fait peur! On vit dans le danger nuit et jour et personne ne le sait. Alors bien sûr les gens vous croisent et vous disent « Ah tiens bonjour, salut, comment vas-tu, alors en forme? ». Qu'est-ce que vous voulez que je leur réponde?! Je leur dis « Oui ça va, ça va bien, très bien ». Seulement si je leur disais par exemple que mardi en allant au bureau, j'ai lu un petit carton accroché dans le hall : « La concierge est dans l'escalier.» Je jette un œil, elle n'y était pas! Juré! Ça fait peur,non?! Si je leur disais, je les vois d'ici, ils me diraient : « Mais enfin écoute, arrête, t'exagères, c'est dans ta tête ». Quoi, dans ma tête!! Et puis d'abord qu'est-ce qu'elle a ma tête? Et chaque fois que j'arrive en voiture au carrefour de l'Opéra et que c'est à moi de passer, tac! Le feu passe au rouge! ! C'est dans ma tête peut-être ? À n'importe quelle heure, de jour comme de nuit; dès que ma voiture approche du feu : tac! Rouge! Pourquoi ? Hein pourquoi? ... Ça fait peur, non? Si je leur disais, je les vois d'ici, ils me diraient : « Mais enfin arrête, arrête un peu, tu lis trop! » . Non, justement, je ne lis plus! Voilà! Plus un mot, plus une ligne, rien du tout! La dernière fois que j'ai ouvert un livre, je m'en souviens très bien, c'était dans le train, je m'en allais à (il prononce très doucement) Stuttgart en Allemagne. Tiens, c'est comme ça aussi, pourquoi tout le monde dit « Stuttgart » alors que c'est si simple de dire « Shuuugaar » ? [ ...] Je me souviens donc, je lisais un livre léger, distrayant : un livre de Kafka. Un humoriste tchèque, un homme qui savait rire. J'en éétais au bas de la page 73, je me rappelle très précisément de la phrase : « Monsieur Samsa n'avait qu'une envie: mourir.» Passionné je tourne la page, quand, et là, ma respiration s'arrête net, je n'invente rien: il manque une page! La 74! Tiens rien que d'en parler, ça me serre là. La 74 disparue, comme ça sans explication, le trou béant en plein milieu d'un récit, le précipice où, emporté par l'histoire, j'aurais pu tomber, disparaître... Ça fait peur, non? Alors que faire? Le dire à la jeune fille qui était assise en face de moi ? Pauvre petite, à son âge elle se serait affolée. Appeler le contrôleur? Sifflet! Cris! Signal d'alarme! Vous imaginez la panique! Deux cents personnes hagardes dans la campagne -en train de chercher ma page 74! Non, je ne pouvais pas leur faire ça. Alors, j'ai serré les poings, j'ai continué à lire, souriant comme si de rien n'était, pour que ni les passagers du train, ni la petite fille en face de moi ne s'aperçoivent avec effroi que j'enjambais le gouffre qui séparait la page 73 et la page 75. Poverina, tu le découvriras bien assez tôt le monde et son chariot d'horreurs …

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Jean-Michel Ribes, Monologues, bilogues, trilogues (1997), Actes Sud-Papiers." a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :