Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Jean LORRAIN (1855-1906) (Recueil : La forêt bleue) - Jardin d'hiver

Extrait étudié : Jean LORRAIN (1855-1906) (Recueil : La forêt bleue) - Jardin d'hiver

À Alphonse Daudet.

Ma vie, où des vols de colombes
Neigeaient autrefois dans l'azur,
Est un jardin rempli de tombes
Avec des hiboux sur son mur.

Les mornes oiseaux d'heure en heure
S'éveillent au fond des cyprès,
Et chacun d'eux ulule et pleure
Sur mes vaeux devenus regrets.

Leur cri lugubre et monotone
Chante les précoces départs
De mes rêves, au vent d'automne
Qui tombent, tombent tous épars.

Leurs débris jonchent les allées
Et, sous le vieux porche jauni,
L'ennui des plaines désolées
Monte et s'enfonce à l'infini.

Sous le ciel rouge et la bise aigre
Serré dans un mince habit noir,
Un petit vieux, propret et maigre,
Y vient parfois rôder le soir.

Baisant de ses lèvres dévotes
Une grêle flûte en tuya,
Il fait succéder aux gavottes
Des vieux refrains d'alléluia.

Au pied du mur qui se lézarde
Le vieux chantonne, et les hiboux,
Hérissant leur plume hagarde,
Ferment lentement leurs yeux roux.

Sous les grands traits d'ocre et d'orange
Des crépuscules jaunissants
Le vieux joue, et sa flûte étrange
Endort les hiboux gémissants.

Le vieux danse, et des violettes
Percent sous son pied leste et sec,
Et sous les vieux arbres squelettes
Répondent des sons de rebec ;

Car ce vieillard est ma jeunesse
Et les chers amours d'autrefois,
Attendant que mon coeur renaisse,
Chantent dans son flûtet de bois.
Extrait du commentaires :

Daudet, Alphonse

(1840-1897) Ecrivain français. Il passe son enfance en Provence et doit très tôt s'engager dans la vie professionnelle, ses parents ne pouvant plus assumer sa charge. Alphonse Daudet évoquera cet épisode dans son ouvrage le Petit Chose, qu'il publie en 1868. Rapidement, il monte à Paris, publie des poèmes et collabore à plusieurs journaux, obtenant ainsi une certaine notoriété. En 1866, il fait paraître le recueil de contes, Lettres de mon moulin, composé notamment du texte : la Chèvre de monsieur Seguin. Il crée, en 1870, un personnage de Provençal exubérant qu'il fait évoluer dans plusieurs intrigues, Tartarin de Tarascon et Tartarin dans les Alpes, notamment. L'Arlésienne, extraite des Lettres de mon moulin, est mise en musique par Georges Bizet. Ses romans réalistes sont souvent empreints de fantaisie.

Oeuvres

- les Amoureuses (1858) ;

- Contes du lundi (1873) ;

- Fromont jeune et Risler aîné (1874) ;

- Jack (1876) ;

- le Nabab (1878) ;

- Sapho (1884) ;

- Port-Tarascon (1890).

Citation

"Voyez-vous, mes enfants, quand le blé est mûr, il faut le couper ; quand le vin est tiré, il faut le boire."

(Lettres de mon moulin)

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Jean LORRAIN (1855-1906) (Recueil : La forêt bleue) - Jardin d'hiver" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :