Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Gérard de NERVAL (1808-1855) (Recueil : Les chimères) - Artémis

Extrait étudié : Gérard de NERVAL (1808-1855) (Recueil : Les chimères) - Artémis

La Treizième revient... C'est encor la première ;
Et c'est toujours la Seule, - ou c'est le seul moment :
Car es-tu Reine, ô Toi! la première ou dernière ?
Es-tu Roi, toi le seul ou le dernier amant ? ...

Aimez qui vous aima du berceau dans la bière ;
Celle que j'aimai seul m'aime encor tendrement :
C'est la Mort - ou la Morte... Ô délice ! ô tourment !
La rose qu'elle tient, c'est la Rose trémière.

Sainte napolitaine aux mains pleines de feux,
Rose au coeur violet, fleur de sainte Gudule,
As-tu trouvé ta Croix dans le désert des cieux ?

Roses blanches, tombez ! vous insultez nos Dieux,
Tombez, fantômes blancs, de votre ciel qui brûle :
- La sainte de l'abîme est plus sainte à mes yeux !
Extrait du commentaires :

Introduction :

 

            « Artémis » est un sonnet de Gérard de Nerval extrait des Chimères, recueil de sonnets qui parut en 1853. Notre sonnet est centré autour du personnage d’Artémis, déesse grecque de la chasse, fille de Zeus et de Léto, et déesse souvent associée à la lune. Artémis se présente comme une divinité marginale et ambiguë : elle a sa place dans les zones où les frontières sont floues, entre monde sauvage te monde civilisé et est une déesse vierge qui s’abstient de tout commerce sexuel avec des hommes et  punit sévèrement ceux qui tentent de la séduire.

 

Projet de lecture : Montrer que ce poème est fondé sur une série d’ambiguïtés empêchant toute interprétation univoque.

 

I)             La figure ambiguë et incertaine d’Artémis

 

1)      Artémis, entre présence et absence

 

Artémis donne son titre au poème mais n’est curieusement jamais mentionnée au sein de celui-ci. Sa présence n’est évoquée que par la mention de certains indices disséminés dans le poème. L’association constante de l’amour et de la mort (« Aimez qui vous aima du berceau dans la bière » ; C’est la mort — ou la morte... Ô délice ! ô tourment ! ») renvoie au mythe entourant cette déesse selon lequel elle tuait ses amants. La présence d’Artémis est aussi figurée par la référence aux « fantômes blanc » qui fait écho à sa dimension lunaire.

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Gérard de NERVAL (1808-1855) (Recueil : Les chimères) - Artémis" a obtenu la note de :

5.5 / 10

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :