Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : "La Chaufferette" de Colette extrait du livre Journal à rebours publié en 1941.

Extrait étudié : "La Chaufferette" de Colette extrait du livre Journal à rebours publié en 1941. Mon premier hiver scolaire fut un grand hiver, j'allais à l'école entre deux murs de neige plus hauts que moi… Qu'a-t-on fait de ces grands hivers d'autrefois, blancs, solides, durables, embellis de neige, de contes fantastiques, de sapins et de loups ? Après avoir été aussi réels que mon enfance, ils sont donc aussi perdus qu'elle ? Aussi perdus que la vieille Mlle Fanny, immatérielle institutrice fantôme, qui vivait de romans et de privations ? Parfois Mlle Fanny sortait de son rêve romanesque, et poussait un hennissement qui annonçait la leçon de lecture… Cette année-là, nous apprîmes à lire dans le Nouveau Testament. Pourquoi le Nouveau Testament ? Parce qu'il se trouvait là, je pense. Et la vieille demoiselle fantôme institutrice scandait, à coups de règle sur son pupitre, le rythme de syllabes sacrés, psalmodiés en chœur : En ! – ce ! – temps ! – là ! – Jé ! – sus ! – dit ! – à ! – ses ! – dis ! - ci ! – ples !... Parfois un élève bébé, qui s'était assise sur sa chaufferette pour se réchauffer, poussait un cri aigu, parce qu'elle venait de brûler son petit derrière son petit son derrière. Ou bien une colonne de fumée montait d'une chaufferette… Tout autour de nous, c'était l'hiver, un silence troublé de corbeaux, de vent miaulant, de sabots sabotant, l'hiver et la ceinture des bois autour du village… Rien d'autre. Rien de plus. Une humble, une rustique image (...)
Extrait du commentaires :

Dans Journal à rebours, en 1941, Colette revient, une fois encore, sur son enfance paysanne, avec une nostalgie accentuée par la crainte que la guerre et le temps ne transforment les lieux de son enfance.
 Dans le passage intitulé « La chaufferette », elle évoque sa première année scolaire, davantage marquée par les souvenirs de sensations et d'actions que par la découverte de la lecture ou de l'écriture.
 À l'évocation de l'hiver et de sa classe, Colette ajoute la nostalgie de cette innocence, et l'humour que provoque la constatation d'une absence complète de vocation littéraire au sens habituel.
 L'amour pour la nature et les êtres, que l'auteur a toujours exprimé dans ses œuvres, prend ici une place importante, avec la description attendrie du paysage hivernal et des cours de l'institutrice.
 La saison froide, d'ordinaire qualifiée de « mauvaise », cerne l'école et le texte, mais sans provoquer de crainte ou de malaise, au contraire.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet ""La Chaufferette" de Colette extrait du livre Journal à rebours publié en 1941." a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :