Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Charles Baudelaire - Le Spleen de Paris: Le joujou du pauvre

Charles Baudelaire - Le Spleen de Paris: Le joujou du pauvre

Extrait étudié : Le joujou du pauvre Je veux donner l'idée d'un divertissement innocent. Il y a si peu d'amusements qui ne soient pas coupables ! Quand vous sortirez le matin avec l'intention décidée de flâner sur les grandes routes, remplissez vos poches de petites inventions d'un sol, - telles que le polichinelle plat mû par un seul fil, les forgerons qui battent l'enclume, le cavalier et son cheval dont la queue est un sifflet, - et le long des cabarets, au pied des arbres, faites-en hommage aux enfants inconnus et pauvres que vous rencontrerez. Vous verrez leurs yeux s'agrandir démesurément. D'abord ils n'oseront pas prendre; ils douteront de leur bonheur. Puis leurs mains agripperont vivement le cadeau, et ils s'enfuiront comme font les chats qui vont manger loin de vous le morceau que vous leur avez donné, ayant appris à se défier de l'homme. Sur une route, derrière la grille d'un vaste jardin, au bout duquel apparaissait la blancheur d'un joli château frappé par le soleil, se tenait un enfant beau et frais, habillé de ces vêtements de campagne si pleins de coquetterie. Le luxe, l'insouciance et le spectacle habituel de la richesse, rendent ces enfants-là si jolis, qu'on les croirait faits d'une autre pâte que les enfants de la médiocrité ou de la pauvreté. A côté de lui, gisait sur l'herbe un joujou splendide, aussi frais que son maître, verni, doré, vêtu d'une robe pourpre, et couvert de plumets et de verroteries. Mais l'enfant ne s'occupait pas de son joujou préféré, et voici ce qu'il regardait : De l'autre côté de la grille, sur la route, entre les chardons et les orties, il y avait un autre enfant, pâle, chétif, fuligineux, un de ces marmots-parias dont un œil impartial découvrirait la beauté, si, comme œil du connaisseur devine une peinture idéale sous un vernis de carrossier, il le nettoyait de la répugnante patine de la misère. A travers ces barreaux symboliques séparant deux mondes, la grande route et le château, l'enfant pauvre montrait à l'enfant riche son propre joujou, que celui-ci examinait avidement comme un objet rare et inconnu. Or, ce joujou, que le petit souillon agaçait, agitait et secouait dans une boîte grillée, c'était un rat vivant ! Les parents, par économie sans doute, avaient tiré le joujou de la vie elle-même. Et les deux enfants se riaient l'un à l'autre fraternellement, avec des dents d'une égale blancheur. Charles Baudelaire - Le Spleen de Paris
Extrait du commentaires :

« Le Joujou du Pauvre » fait partie des Petits Poèmes en prose, recueil encore appelé Le Spleen de Paris. Il est utile de se remémorer les objectifs que Baudelaire s'était fixés et qu'il expose dans la préface du recueil à Arsène Houssaye : tout d'abord écrire une prose assez souple « pour s'adapter aux mouvements lyriques de l'âme » et enfin trouver ses sujets d'inspiration de « la fréquentation des villes énormes ». Ce double objectif de modernité est réalisé dans le Joujou du Pauvre. En effet, le choix du sujet est inspiré d'une scène de la rue (rencontre de deux enfants de part et d'autre d'une grille de propriété). Sur la forme, de nombreuses remarques s'imposent. Nous les examinerons dans l'explication du texte. L'introduction doit annoncer le plan du développement. Faut-il absolument adopter celui que propose le libellé : portrait de deux enfants, opposition de deux mondes, divers moyens utilisés par l'auteur pour rendre cette opposition ?

Il n'est jamais souhaitable d'isoler les remarques stylistiques du reste. Il faudra donc considérer que ce libellé contient des indications pour un plan qui reste à chercher.

Plan du commentaire :

1. Portrait de deux enfants
 
a) portrait opposé en apparence : l'enfant riche/l'enfant pauvre,
 b) en fait, les enfants ont des points communs (le joujou/la beauté/le rire).
 
 2. Peinture de deux mondes opposés
 
a) la richesse : luxe/insouciance/beauté (le château),
 b) la pauvreté : saleté/misère/vie (la route).
 
 3. Unité de la nature humaine
 
a) révélation qui est faite à la fin du texte (tout en ayant été préparée)
 b) rôle de l'artiste : rôle moral. Il dévoile la nature humaine (le bien et le mal).

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Charles Baudelaire - Le Spleen de Paris: Le joujou du pauvre" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :