Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Blaise Pascal, Pensées (1669), 139

Extrait étudié : Blaise Pascal, Pensées (1669), 139 Divertissement - "Quand je m'y suis mis quelquefois, à considérer les diverses agitations des hommes et les périls et les peines où ils s'exposent, dans la cour, dans la guerre, d'où naissent tant de querelles, de passions, d'entreprises hardies et souvent mauvaises, etc., j'ai découvert que tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre. Un homme1 qui a assez de bien pour vivre, s'il savait demeurer chez soi avec plaisir, n'en sortirait pas pour aller sur la mer ou au siège d'une place. On n'achètera une charge à l'armée si cher, que parce qu'on trouverait insupportable de ne bouger de la ville ; et on ne recherche les conversations et les divertissements des jeux que parce qu'on ne peut demeurer chez soi avec plaisir. Mais quand j'ai pensé de plus près, et qu'après avoir trouvé la cause de tous nos malheurs, j'ai voulu en découvrir la raison, j'ai trouvé qu'il y en a une bien effective, qui consiste dans le malheur naturel de notre condition faible et mortelle, et si misérable, que rien ne peut nous consoler, lorsque nous y pensons de près. Quelque condition qu'on se figure, si l'on assemble tous les biens qui peuvent nous appartenir, la royauté est le plus beau poste du monde, et cependant qu'on s'en imagine, accompagné de toutes les satisfactions qui peuvent le toucher. S'il est sans divertissement, et qu'on le laisse considérer et faire réflexion sur ce qu'il est, cette félicité languissante ne le soutiendra point, il tombera par nécessité dans les vues qui le menacent, des révoltes qui peuvent arriver, et enfin de la mort et des maladies qui sont inévitables ; de sorte que, s'il est sans ce qu'on appelle divertissement, le voilà malheureux et plus malheureux que le moindre de ses sujets, qui joue et se divertit.
Extrait du commentaires :

Pascal naît à Clermont-Ferrand en 1623. Génie scientifique précoce, il écrit à seize ans un Essai sur les coniques, et invente, à dix-huit ans, une machine arithmétique destinée à aider son père. Les expériences qu'il effectue, en 1646-1647, à Rouen et à Paris, expériences que son beau-frère contrôle au Puy-de-Dôme, montrent que, contrairement à l'affirmation des aristotéliciens, la nature n'a pas horreur du vide. En 1654, il publie le Traité du triangle arithmétique. Sous l'influence de sa soeur Jacqueline (entrée en religion), bouleversé par son extase du 23 novembre 1654 (décrite dans le Mémorial, quelques feuillets qu'il porta ensuite toujours sur lui), il séjourne, le temps d'une retraite, à Port-Royal des Champs, le centre spirituel des jansénistes : il les défend contre la Sorbonne et les jésuites, dans dix-huit lettres,polémiques dites Les Provinciales (1656-1657). Il rédige, à partir de 1657, des notes dans le dessein d'écrire une Apologie de la religion chrétienne qui aurait été destinée aux indifférents et aux incrédules : Pascal s'est, en effet, heurté à d'authentiques penseurs athées, lors des épisodes de sa vie mondaine. Ces notes paraîtront après sa mort sous le titre de Pensées. Le 19 août 1662, à une heure du matin, Pascal meurt.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Blaise Pascal, Pensées (1669), 139" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :