Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : L'abbaye de Thélème (Rabelais, Gargantua, 1534.)

Extrait étudié : Toute leur vie était employée non par des lois, statuts ou règles, mais selon leur vouloir et franc arbitre. Ils se levaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait ; nul ne les éveillait, nul ne les forçait ni à boire, ni à manger, ni à faire aucune autre chose. Ainsi l'avait établi Gargantua. En leur règle il n'y avait que cette clause : FAY CE QUE VOULDRAS, parce que les gens libres, bien nés, bien instruits, conversant en compagnies honnêtes, ont par nature un instinct et aiguillon qu'ils nomment honneur et qui toujours les pousse à des faits vertueux et chasse le vice. Quand, par vile subjection et contrainte, ils sont opprimés et asservis, ceux-ci détournent la noble affection, par laquelle ils tendaient à la vertu lorsqu'ils étaient libres, à déposer et enfreindre ce joug de servitude ; car nous entreprenons toujours choses défendues et convoitons ce que nous est dénié. [...] Tant noblement étaient instruits qu'il n'en était pas un qui ne sût lire, écrire, chanter, jouer d'instruments harmonieux, parler cinq ou six langues, et composer dans celles-ci, tant en vers, qu'en prose. Jamais ne furent vus chevaliers si preux, si galants, si dextres à pied et à cheval, plus vigoureux, plus vifs, maniant mieux les armes, que ceux qui étaient là ; jamais ne furent vues dames si élégantes, si mignonnes, moins fâcheuses, plus habiles de leurs mains, à l'aiguille, à tout acte digne d'une femme honnête et libre, que celles qui étaient là.
Extrait du commentaires :

Rabelais : moine, médecin, juriste au moment de la Renaissance > humaniste, fils spirituel d’Érasme.

Il fait ses études de médecin et, parallèlement à cela, publie Pantagruel, sous le pseudonyme d’Alcofribas Nasier − roman condamné par la Sorbonne, en 1533. Rabelais quitte Lyon pour Rome en Italie, il fait des recherches en botanique, en pharmaceutique, en archéologie. De retour en France, il reprend ses fonctions à l’hôtel Dieu et publie La Vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel. L’ouvrage condamné, Rabelais mène à nouveau une vie errante. Il retourne en Italie et parvient à faire régulariser sa situation auprès du pape lui permettant de poursuivre en même temps son activité de médecin et sa fonction de prêtre. Il publie d’autres ouvrages et meurt le 9 avril 1553 à Paris.

 

La vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel :

Deuxième roman de François Rabelais publié pour la 1e fois en 1535, Gargantua conte les années d’apprentissage et les exploits guerriers du géant éponyme, fils de Grandgousier et de Gargamelle. Plaidoyer pour une culture humaniste contre les lourdeurs d’un enseignement sorbonnard figé, Gargantua est aussi un roman plein de verve, d’une grande richesse lexicale, et d’une écriture souvent crue, volontiers scatologique.

 

L’abbaye de Thélème : texte important. Dans le chapitre 57 qui constitue l’épilogue de Gargantua, le narrateur décrit un lieu merveilleux, idéal, utopiste > un lieu idéal aux yeux d’un humaniste.

Abbaye : monde clos > utopie.

NB : François Rabelais a vécu un temps en abbaye.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "L'abbaye de Thélème (Rabelais, Gargantua, 1534.)" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :